Conseils pour aménager un potager dans son appartement à Paris

Nous sommes presque en juillet… Déjà. Vous apercevez sur les terrasses et balcons de vos voisins parisiens les résultats d’une culture entreprise depuis quelques semaines et mois. On ne va pas vous cacher qu’en juillet il est un peu tard. Rassurez-vous vous avez jusqu’au printemps prochain pour aménager et préparer un potager dans votre appartement à Paris. Si vous choisissez des plantations de saison vous profiterez d’un potager urbain écologique.

Comment aménager un potager dans son appartement : soins et premiers pas

Avoir un potager à la maison est plus que jamais à la mode. L’agitation de nos vies quotidiennes, le souci d’une alimentation plus saine et le besoin de se reconnecter avec la nature ont remis cette activité au premier plan. La bonne nouvelle ? N’importe quel espace de votre appartement à Paris peut être utilisé. Le balcon, la terrasse, la cuisine ensoleillée ? Il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes connaissances en la matière. Il suffit de suivre quelques conseils simples pour aménager un potager dans son appartement à Paris. Apporter le plus grand soin possible à la formation de ses propres fruits, légumes et plantes est fortement satisfaisant !

Le meilleur moment pour créer un potager urbain chez vous, c’est le printemps. C’est la période de plantation et elle ouvre une multitude de possibilités. Suivez les conseils des professionnels de l’agence immobilière à Paris Agence des Enfants Rouges. Nous allons passer en revue les étapes pour installer un potager dans votre appartement avec terrasse ou balcon à Paris.

Comme nous l’avons déjà mentionné, n’importe quel coin de votre appartement est un bon endroit pour installer un potager. Même si vous avez peu d’espace ne vous dites pas que cela n’est pas fait pour vous. L’essentiel est qu’il s’agisse d’une zone bien ventilée. Les autres éléments à prendre en compte pour réussir la création de notre potager à la maison sont les suivants :

La lumière du soleil

Il est conseillé d’opter pour des espaces bénéficiant d’une lumière directe, comme les zones proches des fenêtres. En général, les plantes qui produisent des fruits (tomates, concombres…) ont besoin d’environ 6 heures de soleil chaque jour, tandis que les autres plantes à feuilles vertes se contentent d’environ trois heures. La lumière est indispensable aux plantes pour obtenir de l’énergie par la photosynthèse.

Le récipient ou le pot

Peu importe qu’il soit plus ou moins grand ou qu’il soit fait d’un matériau ou d’un autre. L’important est qu’il soit suffisamment profond (plus la plante est profonde, plus elle est haute) et qu’il comporte des trous pour le drainage. Tous les objets que nous avons à la maison peuvent être utiles (capsules de café, tasses, blocs de béton, paniers, boîtes en bois…). Tirez le meilleur parti du recyclage ! Tout ce qui sort de votre imagination, pour autant qu’il n’ait pas été utilisé pour stocker une quelconque matière toxique.

De l’eau à proximité

Cette considération n’est pas 100% essentielle, mais c’est un allié de taille pour gagner du temps et des efforts. Il est nécessaire de maintenir les cultures bien hydratées, surtout si nous utilisons des conteneurs et non le sol directement. Si nous avons 3 ou 4 pots, l’utilisation d’un arrosoir (arrosage manuel) est la meilleure option. Si nous avons un espace extérieur plus grand, nous pouvons opter pour des jardinières auto-arrosantes. N’oubliez pas que vous pouvez compenser l’absence de drains en utilisant des plateaux pour recueillir l’excès d’eau.

Protection ou abri à ne pas oublier

Aux périodes où la lumière du soleil est très forte (comme actuellement en été), il est très utile d’utiliser un parapluie ou un auvent pour protéger les plantes, surtout aux heures les plus chaudes.

Avoir un matériel de jardinage de bonne qualité

Cette mesure permet d’éviter le contact avec les micro-organismes présents dans la terre mais aussi d’éviter de se couper tout simplement. Rassemblez un kit de jardinage de base : des gants, des ciseaux, un arrosoir, un pulvérisateur, un couteau d’élagage, etc.

Attention à l’association des légumes

Certains mélanges sont à éviter (ils peuvent se gêner et devoir puiser les mêmes nutriments). C’est le cas des oignons et des haricots ou des pommes de terre et des tomates. Cependant, l’association de différents types de plantes aromatiques ou de fleurs avec des légumes contribue à améliorer la santé de votre potager urbain. Car certaines agissent comme des répulsifs naturels contre les champignons et les parasites.

Plantation de plantes ou de graines ?

Bien que cette décision vous appartienne entièrement, voici les avantages et les inconvénients des deux options dans les grandes lignes. La plantation de graines permet d’éviter le repiquage, mais elle est plus compliquée et prend plus de temps. Opter pour des semis, avec une plante adulte, est plus coûteux mais il suffit de creuser le trou pour enterrer les racines.

Enrichir la terre avec des engrais organiques

D’une part, nos plantations en milieu urbain poussent dans un environnement limité et, d’autre part, un arrosage excessif peut entraîner la perte de nombreux nutriments avec l’eau. Choisissez toujours un engrais organique tel que le compost.

Que planter dans son potager urbain à Paris ?

Bien sûr, il existe des espèces qui ne peuvent pas être plantées directement en raison de l’espace dont leurs racines ont besoin (citrouilles, melons…). Évaluez chaque plantation et les soins requis de vos cultures préférées (tomates, laitues, poivrons, etc.) pour déterminer si elles conviennent avant de faire le grand saut. Les variétés naines de légumes se prêtent très bien à la culture en conteneurs en appartement.

N’oubliez pas non plus que vous pouvez installer deux types de potager : un horizontal ou un potager vertical chez vous (sur différents étages). Cette dernière option permet de travailler plus facilement et de gagner de l’espace.

Si, en revanche, vous vous plongez dans le monde des herbes aromatiques, vous découvrirez qu’il existe un grand nombre de variétés pour l’intérieur : persil, basilic, romarin, origan, menthe… Que vous les placiez en pots ou en structures verticales, veillez à les placer dans un endroit suffisamment lumineux et bien aéré.

Dernière astuce 

Voici une idée de cadeau à vous faire ou à offrir pour les futurs propriétaires de potagers urbains : le calendrier perpétuel des plantations !

Contactez nos conseillers en immobiliers pour connaître la liste des appartements à vendre avec terrasse ou balcon à Paris.

Foto de Tom Jur en Unsplash

Rate this post
©2020 Agence des enfants rouges