Appartement humide, que faire ?

18 janvier 2023

L’humidité de l’air au sein d’un appartement peut être problématique autant pour l’entretien du logement (tenue de la peinture ou du papier peint, prolifération d’insectes etc.) que pour votre santé (allergies, pathologies respiratoires). Voici quelques astuces pour savoir que faire en cas d’humidité excessive de votre appartement.  

Comment savoir si mon appartement est humide ?

Si vous vivez dans un appartement trop humide, plusieurs signes pourront vous l’indiquer : de la buée fréquente sur les vitres et miroirs, une peinture ou un enduit qui s’écaille, un papier peint qui se gondole voire qui se décolle, des traces de suintement ou de moisissure sur les murs et plafonds, l’apparition de cafards ou acariens et, dans les pires des cas, une odeur tenace de moisi. Cependant, tous ces signes apparaissent une fois que l’humidité s’est bien installée dans votre appartement et il ne vaut mieux pas en arriver là.

Pour éviter cela, il est nécessaire de fréquemment surveiller le taux d’humidité de votre appartement, spécialement en hiver puisqu’un appartement humide et froid sera plus sujet à la moisissure. Utilisez un hygromètre, outil d’utilisation simple qui vous indiquera précisément le taux d’humidité de l’air ambient en %. Ce chiffre doit idéalement être compris entre 40 et 60%. Au-delà, l’air humide dans l’appartement pourra représenter un danger pour votre santé.

Quels dangers pour la santé ?

Un air ambient trop humide va entraîner le développement de moisissures et d’acariens, qui peuvent provoquer des allergies plus ou moins graves chez les personnes les plus fragiles. De plus, vivre dans un appartement avec un taux d’humidité trop élevé  peut causer des pathologies respiratoires comme de l’asthme, des bronchites ou des rhinites. Pour prendre soin de sa santé, il est important de prendre conscience de l’humidité de l’air dans son appartement, puis de comprendre comment  assainir un appartement humide.

Pourquoi mon appartement est humide ?

Plusieurs facteurs peuvent causer une augmentation de l’humidité de l’air ambient au sein de votre appartement. La cause la plus évidente est la fuite ou l’infiltration d’eau dans une pièce comme la salle de bain. Une fuite peut être liée à un accident comme une rupture de canalisation. Une infiltration peut venir d’un problème d’étanchéité au niveau d’un joint ou d’une fissure.

D’autres causes peuvent être à l’origine d’un air trop humide dans l’appartement. Si vous êtes au rez-de-chaussée, il peut s’agir des remontées capillaires, c’est-à-dire l’eau qui vient du sol et remonte dans vos murs. Ou peut-être que l’aération de l’appartement n’est pas suffisante, particulièrement dans les salles d’eau. La condensation engendrée par la respiration humaine, surtout en hiver, peut également faire grimper le taux d’humidité chez soi.

Comment faire pour diminuer le taux d’humidité ?

Face à un appartement trop humide des solutions existent. S’il y a des fuites ou des infiltrations, identifiez-les puis faites appel à un professionnel pour les faire réparer. Vous pouvez aussi faire effectuer des expertises régulières pour vérifier l’état de votre toiture, de votre charpente et de vos façades extérieures.

En hiver, évitez de laisser le froid s’installer chez vous. En-dehors du chauffage, il existe d’autres solutions comme la pose d’un double-vitrage ou l’isolation thermique des murs extérieurs. La ventilation d’un appartement humide est également primordiale pour éviter de graves conséquences. Faites installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Si vous êtes locataire, assurez-vous d’abord d’avoir l’autorisation de faire effectuer ces travaux.

Pour prévenir l’apparition d’humidité dans son appartement, il est essentiel de respecter certains gestes quotidiens. Aérer son appartement en hiver est très important, au moins le temps d’évacuer la condensation et la vapeur d’eau qui ont pu se former. Utilisez la hotte aspirante quand vous cuisinez. Réduisez votre temps passé sous la douche. Réduisez la température de l’eau de votre douche. Si votre appartement est équipé d’une VMC, entretenez-la en la dépoussiérant et en la nettoyant régulièrement. Enfin, chauffez votre appartement à une température constante de 18-19°C.

Location d’un appartement humide : quels sont vos droits ?

Pour traiter l’humidité d’un appartement en location, il est indispensable de faire réaliser un diagnostic humidité par un expert. Le propriétaire doit impérativement fournir à son locataire un logement propre et sain. Il est donc responsable des dégâts causés par l’humidité, dans le cas où ils viendraient de la configuration du logement. Si des travaux anti-humidité doivent être mis en œuvre pour assainir l’appartement (par exemple, l’installation d’une VMC) alors ces travaux seront à la charge du propriétaire.

En revanche, le locataire est responsable du bon entretien du logement au moment où il l’occupe. Ainsi, des problèmes d’humidités causés par un mauvais entretien (manque d’aération, par exemple) pourront être à la charge du locataire.

Rate this post
©2020 Agence des enfants rouges