Comment louer un appartement sans garant ?

A Paris, la location d’un appartement sans garant peut s’avérer compliquée. En effet, le propriétaire d’un logement a besoin de faire confiance à son futur locataire. Or, demander une caution lui assure une protection contre les impayés de loyer, surtout si le locataire est demandeur d’emploi ou s’il n’a pas une situation financière stable. Si vous cherchez à louer un appartement sans CDI ni garant, il vous faudra faire preuve de patience mais rassurez-vous, ce n’est pas une tâche impossible !

Location d’appartement : le garant est-il obligatoire ?

Le garant (ou caution) est une personne physique ou morale qui s’engage à payer à la place du locataire si celui-ci est dans l’incapacité de régler le loyer mensuel, les charges et les éventuelles réparations du logement. Souvent, le garant est un proche du locataire, qu’il s’agisse d’un parent, d’un membre de la famille ou d’un ami. Le rôle du garant peut aussi être assuré par sa banque sous certaines conditions.

Avoir un garant n’est pas obligatoire. Vous pouvez tout à faire chercher un appartement sans garant, mais attendez-vous à ce que la plupart des bailleurs vous en fassent la demande. Pour eux, la caution est une sécurité en cas d’impayés. Beaucoup de bailleurs n’acceptent pas de  louer un appartement sans avoir une garantie en cas de loyer impayé. Cependant, il peut arriver aussi que le bailleur souscrive de son côté à une assurance loyers impayés : dans ce cas, vous n’aurez pas besoin d’avoir un garant.

Faut-il chercher en priorité des appartements qui ne demandent pas de garant ?

La plupart des bailleurs exigent un ou plusieurs garant(s). Cependant, il y a quelques exceptions ! Certains propriétaires ne demandent pas de garant. Si cherchez à louer un appartement sans garant, vous pouvez être tenté(e) de centrer vos recherches sur ce type de bailleurs uniquement. Pourtant, c’est une mauvaise stratégie.

D’abord, cette information n’apparaît jamais dans l’annonce immobilière. Par conséquent, vous ne pourrez pas savoir dès la première lecture si le bailleur exigera un garant ou non.

De plus, les bailleurs qui ne demandent pas de garant vont, souvent, compenser ce risque financier par des clauses abusives au niveau du contrat. Par exemple, ils pourront demander le règlement des six, voire douze premiers mois de loyer en une seule fois. Ou bien le loyer sera beaucoup plus élevé que les autres biens similaires sur le marché. Dans des cas plus rares, un bailleur qui accepte de louer son appartement sans caution peut dissimuler un vice caché.

A l’inverse, ne perdez pas votre temps en essayant de négocier avec un bailleur qui exige un garant. Gardez en tête qu’il aura reçu les dossiers d’autres locataires qui, eux, ont une caution et seront donc prioritaires. Le mieux est de tomber sur un propriétaire prêt à faire preuve de flexibilité, ou bien opter pour les solutions qui facilitent la location d’appartement sans garant.

Comment obtenir un appartement sans garant ?

Louer un appartement avec le dispositif Visale

La garantie Visale est un dispositif mis en place par Action Logement. Elle permet aux locataires entre 18 et 30 ans ou à certains locataires de plus de 30 ans de pouvoir louer un logement sans garant. En cas d’incapacité de paiement du loyer et des charges par le locataire, le dispositif Visale s’engage à payer le bailleur à sa place. Retrouvez sur le site officiel toutes les conditions d’éligibilité de la garantie Visale et les démarches à effectuer pour l’obtenir.

Demander à obtenir le Fonds de Solidarité pour le logement

Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) apporte une aide financière aux personnes qui présentent des difficultés pour payer les frais liés au logement. Il existe un FSL par département. Renseignez-vous auprès de votre Caisse d’Allocations Familiales ou de votre Conseil Départemental. Le FSL de votre département pourra peut-être se porter caution pour vous en cas d’impayés de loyer. Rendez-vous sur le site officiel du service public pour plus de renseignements.

Prendre un logement en colocation

Un logement loué en colocation exige aussi la présence d’un garant. Cependant, un seul garant est nécessaire pour signer le bail collectif. Attention, vous devez au préalable vous assurer que le bail de colocation comporte bien une clause de solidarité. Celle-ci spécifie qu’en cas d’incapacité de paiement de l’un des colocataires, les autres s’engagent à régler sa dette. Si, dans le cas le plus extrême, aucun des colocataires n’est en mesure de payer le loyer et les charges, le garant désigné dans le contrat de bail s’engage à payer l’ensemble des parts de chacun.

Négocier avec le bailleur

Si vous souhaitez louer un appartement sans cautionnaire, une dernière solution s’offre à vous : tenter de convaincre le propriétaire de vous louer son appartement sans exiger de garant. En effet, certains propriétaires demandent un garant mais en réalité, ils sont flexibles. S’il est sensible à votre situation et vous fait confiance, le propriétaire pourra décider de répondre à votre demande. Pour lui inspirer confiance, soignez bien votre dossier de location. Montrez que vous avez une situation financière stable !

Rate this post
©2020 Agence des enfants rouges