Pourquoi, quand et comment renégocier un prêt immobilier ?

Si vous avez souscrit à une offre de crédit immobilier il y a déjà plusieurs années, il est peut-être temps de renégocier ce prêt immobilier avec votre banque. L’Agence des Enfants Rouges vous explique pourquoi il est utile de renégocier votre contrat mais surtout, comment le faire.

Pourquoi renégocier un prêt immobilier ?

Prenons un exemple. Il y a dix ans, vous avez obtenu un prêt immobilier sur 20 ans à un taux de 4,35%. Aujourd’hui, votre banque émet des offres de crédit immobilier similaires sur 20 ans, mais à un taux beaucoup plus intéressant de 3,9%. Vous avez tout à fait le droit de demander à votre banque de renégocier le prêt immobilier au taux actuel afin de pouvoir bénéficier, comme les nouveaux emprunteurs, de ce taux d’intérêt préférentiel.

La renégociation du taux de prêt immobilier à la baisse s’avère très avantageuse. Elle permet de réduire le montant des mensualités à payer et donc, de diminuer la somme des intérêts bancaires payés sur la durée du prêt. A l’issu du délai du délai de remboursement, vous aurez finalement dépensé moins d’argent. En d’autres termes, votre prêt immobilier aurait coûté plus cher si vous ne l’aviez pas renégocié.

En outre, il est possible également de renégocier la durée du prêt immobilier avec sa banque. Il faut savoir que plus le délai de remboursement d’un prêt est long, plus vous aurez d’intérêts à payer. Si vous avez obtenu une promotion et que vous disposez désormais d’un salaire plus élevé, vous pourrez peut-être demander à votre banque de réduire la durée de votre prêt pour diminuer le coût final de votre crédit.

Quand peut-on renégocier un prêt immobilier ?

Il est possible de négocier un prêt immobilier avec sa banque à tout moment. Cependant, on recommande de le faire dans la première moitié du délai de prêt. Par exemple, si votre prêt immobilier dure 10 ans, faites-le avant que la cinquième année de prêt arrive à terme. En effet, plus vous paierez de mensualités au taux renégocié, plus vous économiserez d’argent.

Par contre, il est nécessaire de se poser d’abord quelques questions afin de savoir quand renégocier un prêt immobilier. Vous ne devez pas chercher à renégocier votre prêt à tout prix si cela ne présente aucun intérêt pour vous ! Avant d’engager les démarches auprès de votre banque, assurez-vous que la différence entre votre taux d’intérêt et le taux actuel soit d’au minimum 0,7% à 1% pour que la renégociation soit rentable.

Aussi, le montant du capital qu’il vous reste à payer doit être de 70 000€ minimum. Sinon, la renégociation ne sera pas rentable pour votre banque et elle risquera de refuser votre demande.

Vous pouvez tout à fait renégocier votre crédit immobilier dans les premières années du délai de prêt. Si le taux d’intérêt baisse encore après l’ajustement, vous pourrez toujours entamer une autre renégociation auprès de votre banque. Il n’y a pas de limite et surtout, aucun délai n’est imposé entre deux renégociations de crédit.

Renégocier un prêt immobilier : comment ça marche ?

Renégocier le taux d’un prêt immobilier est une démarche relativement simple. Il vous suffit de prendre rendez-vous avec votre banque prêteuse et de faire votre demande d’ajustement. La banque va alors étudier votre dossier et éventuellement vous demander de fournir de nouveaux documents. Ensuite, elle vous proposera un nouveau plan de financement.

La renégociation d’un prêt immobilier n’est pas gratuite. Elle génère des frais de dossier et des indemnités de remboursement anticipé. Les frais liés à la renégociation d’un prêt sont estimés à environ 1% du capital restant à payer. Ainsi, s’il vous reste 320 000€ dus, la renégociation vous coûtera 3200€. Notez qu’il s’agit d’une estimation : votre banque pourra vous fournir un devis plus juste et plus précis.

Par contre, il peut arriver que la banque refuse votre demande de renégociation. Quelle que soit la raison de ce refus, il vous restera toujours une option : le rachat de crédit. Dans cette situation, un autre organisme prêteur rachète votre crédit auprès de votre ancienne banque en vous proposant un meilleur taux d’intérêt. Vous devrez alors payer des indemnités de remboursement anticipé, mais aussi des frais de dossier, frais de garantie et frais d’assurance comme lors d’une obtention de prêt.

©2020 Agence des enfants rouges