Résidence secondaire : les pièges à éviter

L’idée d’acheter une résidence secondaire attire beaucoup de Français et de Françaises. Cependant, posséder une résidence secondaire peut s’avérer coûteux et demande beaucoup de temps de gestion. Quand on décide d’acheter, de gérer, de louer et peut-être de revendre une résidence secondaire, les pièges à éviter sont nombreux. Afin de ne pas regretter, plus tard, votre décision d’investir dans l’immobilier, il convient de connaître ces pièges et de les contourner.

Attention au coup de cœur !

Le piège le plus courant est d’acheter par coup de cœur. En effet, le coup de cœur mène à un achat précipité que vous serez plus susceptible de regretter plus tard. Avant d’acheter sa résidence secondaire, il convient de bien réfléchir. Considérez-en tous les caractéristiques. Ne vous contentez pas de lire l’annonce : le descriptif et les photos ne sont pas totalement représentatifs du bien immobilier !

Surtout, visitez le bien. Si possible, organisez plusieurs visites à différentes heures de la journée, à différentes jours voire à différentes saisons. Observez également le voisinage, le quartier et la localisation du lieu. Pensez à poser toutes les questions essentielles avant, pendant et après la visite du bien. Enfin, la règle d’or pour ne pas céder au coup de cœur est de se laisser le temps de prendre du recul. Utilisez ce temps pour penser à d’autres questions, pour étudier les environs, pour visiter d’autres biens et les comparer.

Réfléchissez bien à votre projet d’investissement immobilier

Un autre piège courant est de se lancer directement dans la recherche d’un bien sans avoir précisément défini son projet d’investissement. Avant de consulter les annonces et d’y répondre, il est primordial de savoir pourquoi l’on souhaite acheter une résidence secondaire. Il faut avant tout déterminer la nature de son projet : résidence secondaire ou investissement locatif ? Veut-on vivre temporairement dans sa résidence secondaire (par exemple, pendant les vacances) ? Veut-on louer sa résidence secondaire en saisonnier ? Veut-on louer sa résidence secondaire à l’année ? En fonction du projet, les critères à prendre en compte seront différents, notamment en ce qui concerne la localisation du bien.

Ne prévoyez pas un budget trop optimiste

Un autre des pièges à éviter de la résidence secondaire est la tendance à sous-estimer le coût d’un tel investissement. Or, cela peut entraîner des mauvaises surprises. Au moment de définir votre projet et votre budget, prenez bien en compte tous les coûts que peut entraîner l’achat d’une résidence secondaire en France.

En effet, il n’y a pas seulement le prix d’achat et le remboursement du prêt immobilier ! Une fois que le bien sera à vous, il faudra également payer des frais d’entretien, frais de fonctionnement, éventuels frais de rénovation et d’aménagement, une assurance et… des taxes ! Avant de vous lancer dans la démarche d’achat, étudiez la fiscalité prévue pour les résidences secondaires. Celle-ci pouvant être coûteuse, mieux vaut se lancer dans l’investissement immobilier en connaissance de cause.

Enfin, pensez à prévoir un budget large. Ainsi, il pourra englober également les frais imprévus comme, par exemple, les travaux.

N’oubliez pas de vous renseigner sur les possibilités de financement !

Vous voulez absolument acheter une résidence secondaire mais cet investissement vous paraît beaucoup trop coûteux ? Pensez aux différentes options qui s’offrent à vous pour financer votre achat. La première chose à faire est de vous adresser à votre banque. Celle-ci pourra vous aider en vous accordant un prêt immobilier ou un prêt familial. Cette dernière solution est intéressante si vous souhaitez acheter une résidence secondaire à plusieurs avec des membres de votre famille. Si vous êtes plusieurs à investir, vous avez également la possibilité d’acheter une résidence secondaire en SCI.

Pensez déjà à la revente

Même si vous prévoyez de garder votre résidence secondaire sur le long terme, il est tout de même essentiel d’envisager sa revente dès l’achat. En effet, des difficultés financières, une envie de changer d’air, un divorce ou un décès sont autant de raisons qui peuvent amener à revendre sa résidence secondaire prématurément. Au moment de l’achat, pensez à privilégier un logement que vous pourrez facilement revendre et à bon prix. Par exemple, votre résidence secondaire doit être bien placée dans un environnement attractif. Par exemple, un bien proche des pistes de ski ou au bord de la mer trouvera plus facilement des acheteurs qu’un bien situé au beau milieu de la campagne.

Vérifiez aussi qu’aucun projet d’aménagement urbain susceptible de faire baisser sa valeur n’est prévu dans les prochaines années (par exemple, la construction d’une autoroute).

Rate this post
©2020 Agence des enfants rouges