Vivre en colocation à Paris

De nombreuses personnes ont opté pour la colocation à Paris en raison de leur situation économique, qui devient de plus en plus difficile à gérer, face au prix des locations proposées dans la capitale. Quand vient le moment de quitter le nid et de quitter la maison de ses parents, cela peut être très compliqué. Soit on est encore étudiant, soit on vient d’obtenir son premier job ! Si vous êtes dans cette situation, la colocation peut être une bonne alternative. Cela vous aidera pour réduire les dépenses, de loyer bien sûr, mais aussi les montants des factures d’électricité, de gaz, d’Internet, etc. Mais comment vivre en colocation à Paris et êtes-vous préparé à cela ? Si vous suivez ces conseils simples, votre cohabitation sera plus saine et plus agréable que prévu.

Communication : la clé dans une colocation à Paris

Vivre avec quelqu’un n’est pas facile, surtout si vous n’avez pas les mêmes habitudes. Il est très important d’établir une série de règles pour parvenir à une coexistence optimale. Tout d’abord, il est essentiel que vous appreniez à connaître un peu le mode de vie de l’autre. Asseyez-vous et parlez pour apprendre à vous connaître un peu mieux.

Les règles sont fondamentales pour tous. Vous pouvez diviser les dépenses (électricité, gaz, Internet, etc.) mais aussi tout ce qui est nécessaire dans une maison et partagé par tous. Par exemple : le papier toilette, les produits d’entretien, les basiques de la cuisine comme le sel, poivre huile et vinaigre, le papier de cuisine, etc. Pour le reste ce qui est le plus simple et le plus sain est de faire ses propres courses personnellement. On veillera bien sûr à organiser l’appartement en colocation à Paris avec des espaces définis et attribués à chaque locataire. On entend par là, répartir les étagères, les armoires et tout autre rangement. Grâce à cela, impossible de se disputer ou de créer des situations de frustration.

Respecter tous les termes des accords de votre colocation

Le respect avant tout. Si vous et vos colocataires avez conclu une liste de choses à respecter, vous devez vous y plier. Personne n’aime se sentir mal à l’aise et en situation frustrante chez soi, alors respectez toutes les règles établies. Vous ne vous mettrez jamais dans une situation indélicate et ne serez jamais la source de problèmes. D’autre part, vivre en colocation à Paris est régit par la loi, vous devez la connaître sur le bout des doigts.

Respect du repos de chacun

Nous avons tous des jours de stress et d’épuisement. Votre chambre doit être l’un des endroits les plus confortables de votre appartement de colocation. Fixez-vous des moments de détente, passez du temps seul et en silence. La vie en colocation n’est pas synonyme de partage constant. C’est une solution pour limiter les coûts fixes relatifs au logement. N’allez pas chercher une ambiance du style « auberge espagnol ». Tout du moins, si vous souhaitez une colocation durable et saine. Il n’y a rien de mal à vouloir passer du temps seul, vous ne passerez pas pour quelqu’un d’associable à vouloir vous reposer. Apprenez à apprécier ces moments. Attention, favorisez aussi les moments de partage et de convivialité. Il suffit juste de définir les temps pour chaque occasion.

Colocation : liste des tâches et des contraintes

Il est impératif de dresser une liste exhaustive de toutes les tâches ménagères et contraintes administratives relatives à l’appartement en colocation. Il est tout à fait possible de la faire intelligemment. Par exemple, vous détestez cuisiner, mais vous appréciez d’entretenir votre intérieur ? Envisagez dans ce cas un échange de bons procédés. Il ne s’agit pas de dresser ici une liste contraignante, mais une liste de tâches obligatoires qui puissent être facilement réalisées et dans les meilleures conditions.

Comptez sur l’aide d’un agent immobilier à Paris

Si vous n’avez pas encore d’appartement, et que vous souhaitez vivre en colocation à Paris, vous pouvez consulter une agence immobilière à Paris. Nous pourrons vous accompagner dans la procédure et vous facilitez les démarches.

Photo de Sigmund en Unsplash

Rate this post
©2020 Agence des enfants rouges